NewsPress articles

Quand le classique se la joue groove

Source: L’Echo, 21/10/2015

Radicalement différents, ces deux disques, qui échappent aux grands circuits de distribution, méritent un seul et même coup de cœur pour la créativité de leurs interprètes, peu désireux
de s’enfermer dans les limites d’un genre. Jazz ? World music ? Folk ? Peu importe les catégories tant les sons parlent d’eux-mêmes, abolissant toutes les frontières.

Le groupe Askanyi marie ainsi quatre chanteurs africains explosifs avec un authentique quatuor — deux violons, un alto et un violoncelle — de jeunes formés aux conservatoires de Bruxelles et de Gand. S’il n’est plus besoin de décrire l’envoûtement des rythmes africains, s’il n’est pas davantage nécessaire de rappeler ce qu’est la musique baroque. Mieux vaut, en revanche, oublier ici tout a priori: cette fusion improbable entre voix noires et instruments classiques accouche d’une fabuleuse énergie vitale, rythmée par un seul et même pouls, celui d’un groove universel. Fascinant.